La multicolocation consiste à louer le même bien à plusieurs locataires. Soit dans l’espace, c’est le cas de la colocation et de la division d’appartement ou de maison. Soit dans le temps, dans un délai court, c’est le cas de la location saisonnière.

La location classique rarement rentable

Le prix de l’immobilier est aujourd’hui tel que la location classique qui consiste à louer un appartement à un locataire unique sur une longue durée, ne permet pas la plupart du temps de dégager un bénéfice.

Mais c’est pourtant le choix que fait la majorité des gens qui investissent dans l’immobilier, ce qui explique pourquoi la majorité des gens ne génère pas de revenu complémentaire avec leur investissement locatif.

Pour gagner de l’argent avec l’immobilier il faut investir différemment

Pour être sûr de gagner de l’argent avec son investissement locatif,  il faut aujourd’hui pratiquer la multilocation.

Prenons l’exemple de la division d’appartement que j’ai réalisée à Bezons.

Un F3 de 67 m2 divisé en 3 appartements indépendants loués meublés.

Comparons rapidement ce mode d’investissement à la location classique, en ne prenant en compte pour les charges que le remboursement du prêt immobilier qui est de 1100 euros/mois.

  • Location classique vide

Un F3 pouvant difficilement être loué meublé à Bezons, j’aurais du opter pour une location vide.

Loyer estimé: 900 euros

900 – 1100 = -200 euros

Soit déjà un déficit de 200 euros/mois, sans même prendre en compte le coût des éventuels travaux.

  • Division en 3 appartements et location meublée

Loyer appartement 1: 710 euros

Loyer appartement 2: 670 euros

Loyer appartement 3: 715 euros

Soit un total de 2095 euros

2095 – 1100= 995 euros

Soit un bénéfice de 995 euros/mois. Même en prenant en compte le remboursement du prêt travaux (relativement conséquents dans le cadre d’une division) qui s’élève à 477 euros/mois, on est largement bénéficiaire par rapport à la location classique: plus de 700 euros /mois de différence.

Dans le cas de la location classique, j’aurais du sortir tous les mois de l’argent de ma poche pour financer mon investissement immobilier. Alors que dans le cas de la division d’appartement, je me crée un revenu complémentaire qui, après prise en compte du remboursement des travaux, de la taxe foncière et des charges de copropriété s’élève à un peu plus de 200 euros/mois.